Tendre Jeudi
Un blog avec de la lecture dedans

Films catastrophes qui se passent à New York

S’il y a bien une chose qu’Hollywood aime faire, c’est détruire les villes américaines les plus emblématiques. San Francisco et son pont, Los Angeles et son panneau “Hollywood”, et bien sûr New York et ses gratte-ciels.

Le cinéma catastrophe est un genre fort représenté dans l’Histoire du cinéma. La liste des films est interminable! On pourra penser à Armageddon, 2012, La Guerre des mondes, Cloverfiled, Independance Day, Twister, Mars Attacks, Le Pic de Dante, Titanic, etc.

Que ce soit une invasion extra-terrestre ou les éléments naturels qui se déchaînent, New York n’a jamais été épargnée par le cinéma. Mais le film catastrophe, c’est aussi un incendie dans une tour, un bateau qui coule, ou un tunnel qui s’effondre.

Nous proposons ici une liste des meilleurs films qui se déroulent à New York, parmi ceux-là, certains sont en par ailleurs catastrophiques…

Une liste de films catastrophe qui se passent à New York

Independence Day – Roland Emmerich

Petite madeleine de Proust pour ceux qui étaient assez grands pour le voir lors de sa sortie, Independence Day ne brille ni par son histoire (très classique), ni par ses acteurs et actrices (qui parfois jouent un peu faux), mais bien parce qu’il s’assume totalement et qu’il est rempli de scènes géniales.

New York dans tout ça? Quelques belles images de Manhattan et de ses buildings qui explosent.

Godzilla – Roland Emmerich

Cette fois, New York est au centre de l’histoire, et c’est un lézard nucléaire géant qui va tout casser!

Et on ne va pas se mentir, c’est mauvais, pas très bien fait, pas très bien joué, un peu long… Mais ça se passe à New York City, il y a un monstre géant qui détruit tout, et finalement, est-ce que c’est pas ça qu’on attend d’un Godzilla? Peut-être si, mais on n’aurait pu faire une histoire moins rocambolesque et un peu plus sombre aussi…

Le Jour d’Après – Roland Emmerich

Roland Emmerich doit aimer New York, ou bien n’a-t-il pas vu grand chose des Etats-Unis… Quoiqu’il en soit, le meilleur réalisateur allemand de films catastrophes laisse les monstres de côté pour mettre en avant les problèmes environnementaux de notre chère vieille Terre.

Si le résultat n’est pas extraordinaire, et si la plupart du film se passe dans une bibliothèque glacée, ce film est surtout l’occasion de voir une New York apocalyptique, coincée sous la glace.

Armageddon – Michael Bay

Si le film ne se passe que très peu à New York, Armageddon nous gratifie d’une jolie scène de météores détruisant la ville avec en point de mire le Chrysler Building coupé en deux qui s’effondre.

Sinon y’a Bruce Willis et Ben Affleck qui jouent mal, ça tire à fond sur la corde sensible, ça en fait des tonnes. C’est du grand spectacle, n’en doutons pas, mais de là à dire que c’est du bon spectacle, il y a un gouffre…

Deep Impact – Mimi Leder

En 1998, la même année, sortent Deep Impact et Armageddon qui racontent la même histoire : une météorite va s’écraser sur la Terre et tuer tout le monde. Sauf que la proposition des deux films est différente. Deep Impact est plus sombre, plus réaliste peut-être, mieux joué, et l’intensité dramatique plus aboutie.

Concernant New York, c’est surtout l’occasion de voir un raz de marée détruire la ville.

Attention, je n’ai aucune fascination pour la destruction de New York! Bien au contraire! Mais bon, faut dire que les Américains aiment bien la détruire…

Cloverfield – Matt Reeves

Ah! Un lézard géant qui attaque Big Apple! Godzilla? Pas tout à fait! Mais pas loin! “Filmé par les personnages”, Cloverfield est un film spectaculaire, intense et puissant.

De New York, on y verra le Pont de Brooklyn, les rues de Manhattan, le sommet de quelques buildings, mais aussi le métro et Central Park. Film sans concession, il fait partie de ces films catastrophes qui se déroulent à New York qui valent le détour!

Daylight – Rob Cohen

Bien sûr, le meilleur film de cette liste est un film dans lequel se trouve Sylvester Stallone! Bon allez, soyons sérieux! Daylight n’est pas le Stallone le plus connu, mais au final, c’est loin d’être le pire!

Un tunnel de New York s’effondre et Stallone tente de sauver les survivants. Bien sûr, comme tout bon film catastrophe du genre, rien ne va en s’arrangeant. Dans la droite lignée de films comme La Tour Infernale, Daylight souffre d’une réalisation faiblarde et de personnages caricaturaux.

Cela étant dit, ça se laisse regarder, et puis ça se passe à New York! C’est quoi votre excuse?

La Guerre des Mondes – Steven Spielberg

Vous allez être déçus… Oui, on voit New York dans La Guerre des Mondes, à la toute fin du film lorsque Tom Cruise ramène ses enfants à leur mère à… Boston. Oui, ils ont tourné une scène qui se passe à Boston à New York… ça arrive!

Sinon, le début du film se passe pas loin de New York dans le New Jersey, donc si vous passez non loin de là, ça sera l’occasion de jeter un coup d’oeil sur le magnifique pont détruit dans la film! Par ailleurs, n’essayez pas de prendre le ferry, il n’existe plus!

Autres listes de films qui se passent à New York

Musiques de films qui ont lieu à New York

Critiques de films

X