Tendre Jeudi
Un blog avec de la lecture dedans
meilleurs albums jazz de l'année 2022

Meilleurs albums Jazz 2022

On ne change pas une équipe qui gagne et je recommence en 2022 à vous présenter, tout au long de l’année (certainement trimestriellement), les tops albums Jazz de l’année en cours. Nous sommes donc en 2022, et voici ma sélection des meilleurs albums Jazz 2022!

J’en profite, au cas où vous ne l’auriez pas vu, j’ai réalisé une page dédiée aux playlists Jazz que j’ai faites, playlists thématisées pour que vous puissiez y trouver votre bonheur selon vos goûts et/ou vos désirs!

Une sélection des meilleurs disques de Jazz sortis en 2022

Comme pour toute sélection, des choix arbitraires sont faits, et si vous trouvez qu’un album y mérite absolument sa place, n’hésitez pas à me le faire savoir! Après tout, je suis peut-être passé à côté, et puis vous le savez, le Jazz est tellement large et riche, qu’on ne peut pas tout écouter!

J’essaie néanmoins d’être ouvert à tout, et je crois que cette sélection des meilleurs disques de Jazz de l’année 2022 illustre cette ouverture avec des albums variés, de genres différents, et à mes yeux, plutôt marquants!

Vous aimez le Jazz? Tous les mois, dans ma newsletter intitulée Capharnaüm, je présente des playlists Jazz, mais aussi des BD, des séries, de la musique et des films!
Abonnez-vous! C’est gratuit!

* Champs requis
Vous recevrez immédiatement un e-mail de validation.

Pray For Me I Don’t Fit In – Melt Yourself Down

Si on devait résumer cet album en une seule phrase : il fout la pêche! Dès les premières notes du premier morceau Pray For Me I Don’t Fit In, chanson qui donne son nom à l’album, on a envie de bouger son corps frénétiquement et partager sa joie avec le reste du monde. Un conseil : ne vous en privez pas!

Melt Yourselft Down est un groupe de Jazz britannique issu de la si prolifique scène londonienne qui mélange ici le Jazz bien évidemment, mais aussi des sonorités Funk et Afrobeat. Nourris au Punk, on retrouve dans l’album des morceaux courts, rapides et rythmés des textes politiques.

Melt Yourself Down livre là un très chouette album qui fait du bien, particulièrement bien produit, un album qui pourrait plaire à un public allergique au Jazz (et oui ça existe…). Une belle surprise!

Black Radio III – Robert Glasper

Voici un très bon exemple de ce dont je parle en introduction un peu plus haut dans cet article. Je parlais de variétés musicales, et je crois bien que cet album de Robert Glasper symbolise parfaitement cette variété. Oscillant entre la soule, le RnB et le hip-hop, le Jazz semble ici servir de base de travail pour développer les autres sons et univers. Et si – je le concède – certains de ces univers me laissent un peu de marbre (le RnB par exemple), force est de constater que c’est particulièrement bien fait et que Robert Clasper est un maître en la matière.

L’album Black Radio III est une preuve – s’il en fallait – du talent et de l’intelligence de Robert Glasper qui commence à devenir un de ces artistes incontournables du Jazz moderne.

Entre eux deux – Melody Gardot & Philippe Baden Powell

Vous n’entendrez que 3 instruments dans cet album. Un piano, la voix de Melody Gardot, et parfois celle de Philippe Baden Powell. Trois instruments d’une douceur absolue qui donne l’impression de se coucher dans un nuage de coton.

Tout y est subtil, tout y est tendre, tout y est réalisé avec un tel raffinement, qu’on se sent porté par la finesse des compositions. Entre eux deux est un album intime, sublime, calme, composé de 10 morceaux qui ne laissent pas indifférents. Une musique qui apaise l’esprit.

Je ne cours pas en général après les albums de Jazz vocal, mais quand c’est aussi bien fait, pourquoi se priver? (Et en plus, il y a des textes en français!)

Feeding the Machine – Binker & Moses

(En cours d’écriture, mais promis, c’est super bien!)

Acheter l’album Feeding the Machine de Binker & Moses sur Bandcamp.

The 7th Hand – Immanuel Wilkins

(En cours d’écriture, mais promis, c’est super bien!)

Acheter l’album The 7th Hand d’Immanuel Wilkins sur Bandcamp.

Ghost Song – Cécile McLorin Savant

(En cours d’écriture, mais promis, c’est super bien!)

Acheter l’album Ghost Song de Cecile McLorin Savant sur Bandcamp.

View From Above – Alison Shearer

Alison Shearer est saxophoniste, et elle a décidé de sortir son dernier album en son nom propre. Lorsqu’on lit les titres de son disque, on comprend que l’album oscillera entre la poésie, la musique qui vise les cieux et l’engagement politique. Le morceau Big Kids construit autour d’un discours de Malcolm X sur les violences policières est d’une beauté spectaculaire.

D’autres titres vous donneront peut-être envie de danser, de vous éveiller, ou simplement de profiter de l’instant. View From Above est un très bel album de Jazz, intelligent, nourri par d’excellents musiciens toujours au service de la composition.

Acheter l’album View From Above d’Alison Shearer sur Bandcamp.

John Scofield – John Scofield

John Scofield est un célèbre guitariste de Jazz, Jazz-rock, Jazz-blues même lorsqu’on écoute son dernier album.

Durant sa carrière, il a aimé expérimenté, mélanger les genres, et jouer avec d’autres artistes. Ce dernier album qui porte sobrement son nom, John Scofield s’assoit dans son salon et laisse sa créativité s’exprimer sur sa guitare… Enfin c’est l’image que je me fais de cette œuvre intimiste où Scofield fait preuve d’une maîtrise subtile de son instrument.

C’est très beau, très agréable à écouter en lisant un bon livre, c’est un disque compagnon qui fait du bien et qui donne parfois envie de ne penser à rien et de profiter tout simplement.

New Gospel Revisited – Marquis Hill

(En cours d’écriture, mais promis, c’est super bien!)

Acheter l’album New Gospel Revisited de Marquis Hill sur Bandcamp.

My City, My Story – Chris Hajian

Chris Hajian est newyorkais, né dans le Queens. Il a la ville dans le sang, et il exprime sa créativité à travers le Jazz. Grand bien lui fasse, car le jazzman nous offre un album sublime, l’aboutissement d’une vie, et très franchement, comme dirait l’autre, ça envoie du bois !

Alors oui, ce n’est pas un Jazz qui apporte du neuf, c’est un Jazz inspiré, maîtrisé, qui sait où il va, un Jazz classique et moderne à la fois, un Jazz qui ressemble à son compositeur, sans fioriture, sans autre ambition que de partager ce qu’il aime. Et le plaisir est là, simple, efficace.

Acheter l’album My City, My Story de Chris Hajian sur Bancamp.

Si vous voulez plus de Jazz…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share
X