Que sont devenus Calvin et Hobbes ?

En 1985, lors de sa première apparition dans un strip, Calvin avait 6 ans. En 1995, lors de sa dernière apparition dans un strip, Calvin avait toujours 6 ans. 

Deux hypothèses s’offrent à moi :

  1. Calvin vit dans un espace-temps où le temps est figé. Lui et son entourage ont toujours le même âge bien que les saisons passent. 
  2. Calvin avait bien 6 ans en 1985 et 1995, donc il ne s’est passé pour lui qu’une seule année et il a imaginé tout ce qu’il a vécu. 

Deux hypothèses qui méritent toutes deux d’êtres développées. 

1. Calvin et Hobbes vivent dans un espace-temps où personne ne vieillit et n’évolue. 

C’est une hypothèse comme une autre, un monde parallèle proche du nôtre, mais où plus personne ne vieillit, ne grandit, ne change de classe… Calvin est éternellement un enfant de 6 ans, ses parents élèvent pour toujours un enfant de 6 ans qui ne mûrit pas, n’apprend pas. 

Un jour, alors que Calvin et Hobbes vivent une de leur nouvelle aventure, Calvin propose d’imaginer un monde où plus rien ne change sinon les saisons. Les deux acolytes se regardent et soudain ils prennent conscience qu’ils sont en train de réellement vivre cette aventure ! Ne comprenant pas pourquoi une telle chose arrive, Calvin demande à son père qui a souvent réponse à tout. Ce dernier, d’abord amusé par l’imagination de son fils prend à son tour conscience de sa réalité. La nouvelle fait rapidement le tour du quartier puis de la ville.

Les adultes cessent alors de travailler, les enfants ne vont plus à l’école. L’économie s’effondre, la civilisation tombe, la nature reprend ses droits, Calvin et Hobbes continuent à vivre de formidables aventures tandis que tout le monde se balade avec une peluche à qui parler afin de ne pas devenir fou. Tous profitent de la vie. Il n’y a plus de télévision, plus de travail. Plus personne n’a besoin de se nourrir car on ne peut pas mourir de faim si le temps ne passe pas…

La vie est belle, l’humanité retrouve sa place sur la planète, le progrès ne détruit plus, le progrès c’est la quête du bonheur dans un monde équilibré. 

2. Calvin a 6 ans en 1995 et en a donc 31 en 2020

2020, Calvin rentre chez lui après une dure journée de travail. Il est dans le métro, écoutant de la musique sur son smartphone un casque sur les oreilles. Il écoute du David Bowie et du Bruce Springsteen, parfois du Bob Dylan et du Nirvana. Il a eu sa période The Clash, et il écoute aussi du Jazz pour pouvoir impressionner les filles. Il lit un texto de sa mère qui lui dit d’appeler son père qui veut savoir comment se passe son nouveau travail.

Il ne s’est jamais remis de sa rupture avec Susie Derkins, sa petite voisine qu’il détestait tant à 6 ans et à qui il a avoué quelques années plus tard être amoureux d’elle. Ils sont allés au bal de promo ensemble. Elle a fait de lui un élève studieux et ils ont pu aller dans la même université. Elle a étudié le droit sur les conseils du père de Calvin. Calvin a étudié la paléontologie.

Bien sûr cela ne l’a mené à rien, alors désormais il travaille comme Community Manager pour Netflix car il aime bien passer du temps sur les réseaux sociaux – c’est toujours mieux que le monde réel – qu’il adore regarder la télé, qu’à ce poste, il peut prendre les gens de haut avec les dates de sorties des séries les plus attendues. Susie, elle, est partie en école d’avocat à l’autre bout du pays et ils ont fini par se séparer. Il a connu d’autres femmes après elle, mais ce n’était pas pareil… 

Il sort du métro, il a neigé toute la journée. Il traverse un parc, il aimerait faire un bonhomme de neige, mais il serait mal vu qu’un adulte face un bonhomme de neige avec des enfants… qui ne sont pas les siens. 

Il rentre chez lui, ferme la porte derrière lui et son chat Hobbes l’attaque au niveau des mollets. Ils se battent un petit peu, gentiment, sans se faire mal, puis Calvin s’assoit sur son canapé et Hobbes monte sur ses genoux et commence à ronronner.

Le téléphone sonne, c’est un texto. Il vérifie. C’est Susie. Il n’a plus de nouvelles depuis un an. Susie veut savoir s’il va bien et si son nouveau poste lui plaît. Comment est-elle au courant ? Elle dit qu’elle revient pour Noël et qu’elle aimerait le voir. Noël c’est dans une semaine. Leurs parents sont toujours voisins et sont devenus amis.

Susie a refait sa vie. Aux dernières nouvelles, elle est avocate pour un grand cabinet. Elle voulait défendre l’environnement mais elle doit rembourser son prêt étudiant. Elle est fiancée, à un avocat aussi. Calvin déteste les avocats. Ils sont ceux qui savent le mieux profiter du système, même au prix de la vérité et de la morale.

Il lui répond qu’il sera chez ses parents à Noël. Que ça lui ferait plaisir de la voir. À vrai dire, il sait qu’il va souffrir comme jamais. Mais c’est plus fort que lui. C’est Susie. Il avait créé un club quand il avait 6 ans. Un club pour la faire fuir. Ça n’a pas marché…

Elle est contente. Elle pense beaucoup à lui.

Calvin tombe de nues. Qu’est-ce que veut dire ce message ?

Il file dans sa chambre et récupère sa vieille peluche.

Hobbes ! Réveille-toi !

Son ami est un peu vieux, reprisé de partout.

Je dormais Calvin, qu’est-ce qui se passe ?

Susie pense à moi !

La belle affaire ! Tu as été dans sa vie pendant 20 ans, bien sûr qu’elle pense à toi !

Ah… Tu crois que ça ne veut rien dire ?

Demande-lui, ça sera plus simple.

Hobbes, toujours pragmatique et de bon conseil se rendort aussitôt. Calvin s’allonge sur le dos et demande à Susie ce qu’elle veut dire par là exactement.

Son estomac se noue, attendant la réponse. Il patiente quelques secondes, des secondes interminables.

Elle répond qu’il lui manque et qu’elle veut le revoir, pour savoir…

Savoir quoi ?

Savoir ce qu’elle ressent exactement.

Trois jours plus tard, Susie entre dans la chambre de Calvin, chez ses parents. C’est ici qu’il lui avait fait lire son premier comic book, c’est ici qu’ils s’étaient embrassés pour la première fois, c’est ici qu’ils avaient fait l’amour pour la première fois.

Calvin se lève en la voyant. Il veut que cette épreuve passe vite, très vite. Il a mal, très mal. Plus mal qu’avec ces gens excités sur les réseaux sociaux qui l’insultent pour un oui ou pour un non, ou seulement parce qu’ils sont cons.

Il essaie de dire quelque chose. Elle essaie à son tour.

Elle finit par s’approcher.

Je suis désolée Calvin.

Il ne sait pas quoi répondre.

Elle s’approche de lui. Elle le touche désormais.

Que veux-tu Susie ?, lui demande-t-il un peu sur la défensive.

Je veux te retrouver. Je veux qu’on aille dans le jardin faire des bonhommes de neige, je veux qu’on ressorte la vieille luge, qu’Hobbes nous accompagne, je veux que tu me racontes des bêtises, je veux t’entendre sauver le monde. Je veux de nouveau que tu m’aimes.

Je n’ai jamais cessé de t’aimer Susie.

Pourtant je le mériterais…

Ils se marient six mois plus tard, bien installés dans leur nouvelle routine. Susie a trouvé un travail d’avocate pour une ONG qui défend l’environnement. Calvin écoute toujours du Jazz mais parce qu’il a appri à aimer ça, il est toujours Community Manager et il aime bien ça car il rigole beaucoup. Il fait des blagues et se moque des gens. Les Hobbes vivent avec eux, le chat et la peluche. La peluche est bien installée sur une étagère de la chambre et Calvin lui parle tous les jours et ça leur fait du bien.

Pour en savoir plus sur Calvin et Hobbes :

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Site Footer