Tendre Jeudi
Un blog avec de la lecture dedans

Mes découvertes culturelles du mois de juin 2022

Tous les mois, je sélectionne pour vous (les abonnés), dans ma newsletter dédiée à la culture quelques petites choses autour de la musique, les BD, les séries, films, etc., afin de partager ce que j’aime (et parfois vous éviter quelques déconvenues)…

Abonnez-vous à la newsletter !

Musiques

🥝🥝 Reggae Film Star – Damien Jurado

Il me semble avoir déjà parlé dans une de mes newsletters de ce grand artiste Folk, Indie Rock (comme vous voulez), et c’est avec bonheur que j’en parle à nouveau aujourd’hui avec l’arrivée de ce nouvel album, qui encore une fois montre toute l’étendue du talent du bonhomme.

Comme d’habitude, c’est beau, pas convenu, libéré, libre, de la musique comme on en demande plus souvent !

🥝🥝 This Is A Photograph – Kevin Morby

On en avait parlé dans un épisode du podcast Pop-Hotte, et je voulais aussi partager ici ce superbe album de ce grand de la Folk moderne qui comme tout bon artiste Folk, ne se contente pas d’écrire de la musique, mais aussi de superbes textes. Pas très gais certes, sur la vie, la mort, la nostalgie.

🥝🥝 Up and Away – Σtella

Je ne connaissais rien de ce groupe, et ce n’est d’ailleurs pas un groupe mais une chanteuse, Stella, et si je n’ai rien appris d’elle sinon qu’elle est Grecque (mais elle chante en anglais), je peux au moins affirmer que son disque est une petite réussite !

La faute à des arrangements subtiles, bien pensés, et à un univers musical qui emprunte à ses origines, la Grèce, et les mélodies orientales parfaitement jouées à la guitare (petite pépite qu’est le morceau Manéros) ou au clavier (Up and Away en ouverture) qui donnent à certains morceaux une identité propre. Certains autres, tous Pop et Rock, seront peut-être moins originaux, mettant de côté les sonorités orientales, mais peu importe, l’album est sublime et vous donnera le sourire et l’envie de voyager !

Les délibérations de mon amoureuse

Et parce que je ne suis pas le seul à la maison à dévorer de la culture, je me fais un peu aider par mon amoureuse afin de vous proposer des choses un peu différentes pour ma newsletter !

[Musique] 🥝🥝🥝 Orient-Occident – Hesperion XXI – Jordi Savall

Dialogue entre les musiques instrumentales de l’ancienne Espagne chrétienne, juive et musulmane, de l’Italie médiévale et celles du Maroc, de Perse, d’Afghanistan et de l’ancien empire Ottoman. Émotion esthétique. L’enchantement d’une humanité réconciliée.

[Théâtre] 🥝🥝🥝 Dieu habite Düsseldorf – Sébastien Thiery

Échanges sans queue ni tête. Cascades d’absurdités ! Dialogues loufoques ! Un délice à lire. “Quel génie… je suis tellement impressionné. Vous avez recomposé un air de Mozart !… Je ne sais pas quoi dire.”

[BD] 🥝🥝 George Sand – Séverine VIDAL & Kim CONSIGNY

Pourquoi George Sand s’appelle George Sand ? Une magnifique biographie en images qui retrace le parcours d’une femme vibrante, battante.

BD

🥝🥝 Les nouvelles aventures de Lapinot, T6, Par Toutatis – Lewis Trondheim

Lapinot est le personnage fétiche du grand auteur de bande dessinée, Lewis Trondheim. Ce dernier aime jouer avec son personnage, lui faire vivre des aventures diverses et variées, au Far West, au ski, des aventures fantastiques, des histoires d’amour, parfois des choses plus réalistes.

Il s’était déjà essayé à l’hommage en imaginant une aventure géniale de son Lapinot en Spirou. Bien des années plus tard, c’est à Astérix qu’il s’en prend cette fois, pour notre plus grand plaisir !

Évidemment, lorsqu’on ouvre les premières pages, on se demande comment Trondheim va mener sa barque, que va-t-il sortir de la BD d’Uderzo et Goscinny, et comment va-t-il se l’approprier ?

D’abord, ce n’est pas une parodie. C’est important de le rappeler. C’est un véritable hommage qui aime à jouer avec les codes de la célèbre BD de notre gaulois préféré.

Comme à son habitude, c’est souvent absurde, bien vu, bien pensé, avec quelques réflexions sur la violence et le contrôle d’armes de destructions massives (ici la potion magique).

J’ai abandonné les Aventures d’Astérix quand Uderzo a arrêté, mais ça fait du bien de retrouver Obélix et les autres sous le regard d’un autre auteur qui a là toute liberté pour déconstruire le mythe.

🥝🥝 Le Rite – Amaury Bündgen

Tout en noir et blanc, ce qui frappe d’abord en ouvrant les pages de cette BD, c’est la beauté du dessin. Le trait précis et concis impressionnent d’emblée. Puis le silence. Le silence des premières pages. Pas un dialogue, un homme marche à travers des montagnes, esquive des gardes et se rend sur un lac. Littéralement, il le survol.

Avec Le Rite, Amaury Bündgen veut nous faire découvrir un monde. Celui de Kéva, petit royaume pacifique qui tend à la recherche, la découverte, royaume de magiciens éradiqués par un envahisseur prêt à tout pour imposer sa domination et faire disparaître les autres cultures.

Récit d’heroic-fantasy, Le Rite nous narre la disparition d’un peuple et ses conséquences.

Deuxième album (après Ion Mud dont j’avais parlé dans une précédente newsletter) d’Amaury Bündgen, Le Rite est une œuvre plus personnelle que sa précédente dans laquelle l’auteur semblait chercher sa voie. Bien sûr, on reconnaîtra quelques influences (Le Grand Pouvoir du Chninkel par exemple), mais cet encore jeune auteur semble avoir beaucoup de choses à nous dire. Et comme il le fait en beauté, on lui pardonnera ses facilités scénaristiques !

🥝🥝 Sprague- Rodolphe & Olivier Roman (&Denis Béchu à la couleur)

Il n’y a plus de marée. Il n’y a même plus de mer… Pas une goutte d’eau à l’horizon…

On ne parle jamais assez du travail des coloristes dans une BD. Ici, malgré un scénario convenu mais rudement bien mené, la BD prend de la hauteur grâce au dessin et au travail sur la couleur qui est absolument sublime. Dommage que la fin soit un peu… tirée par les cheveux (et surtout sans aucun sens).

Film

🥝 Le Haut du Panier – Jeremiah Zagar (Netflix)

Un film sur Netflix avec du basket dedans ? Il ne fallait pas le rater ! En plus les retours étaient plutôt positifs !

Faut dire que pour un fan de basket, ce film a de quoi régaler ! Des tas de stars du ballon rond se succèdent tout au long de cette comédie dramatique qui se passe dans les coulisses de l’équipe NBA des Philadelphia Sixers, une équipe qui cherche la perle rare pour gagner le titre. Pour cela, ils dépêchent Adam Sandler (recruteur de génie qui parcourt le monde à la recherche de nouveaux prodiges) qui va trouver en Espagne un talent brut qu’il faudra tailler pour le milieu professionnel.

Comédie dramatique un brin classique, Le Haut du Panier n’intéressera sans doute que les fans du ballon orange qui en auront pour leur argent (leur abonnement Netflix). Les autres pourront passer leur chemin pour ce drame un poil convenu.

Série

🥝 Obi-Wan Kenobi (Disney+)

Je sais pas… Je sais pas pourquoi je continue d’y croire… Je ne vais pas dire que c’est une totale déception, y’avait quelques scènes vraiment sympa, mais où est passée l’ambition ? Vous vous rappelez plus haut quand je parlais de normes ? Et bien c’est exactement le problème de cette série. Elle est trop normée, elle ne prend aucun risque. Elle est fade…

Disney tue mon Star Wars. C’est devenu creux, on raconte du vide, on bouche des trous pour combler quelques fans sans imagination. Star Wars n’avait pas besoin de cette série. Elle n’apporte rien à l’univers. Et c’est bien dommage.

Image d’en-tête : https://unsplash.com/@tunagraphy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Total
0
Share
X