Giant Steps – John Coltrane – Jazzothèque idéale

Lorsque j’ai entrepris de classer les meilleurs albums de Jazz, j’ai fait le choix drastique de ne garder qu’un album par artiste. Ainsi, je choisissais pour Coltrane de présenter A Love Supreme. Le choix était terrible tellement j’aime Giant Steps. Alors je choisis d’en parler ici et aujourd’hui.

Aujourd’hui, un 5 mai, car ce fut à cette date qu’en 1959, John Coltrane enregistra une partie de son 5e album studio. A vrai dire, il commença l’enregistrement de cet album le 1er avril 1959, puis les 4 et 5 mai, ainsi qu’une dernière session le 2 décembre. Pour les 60 ans de l’album, une super édition deluxe est sortie avec les différentes prises alternatives remasterisées. Cela donne un disque de plus de 2 heures à réserver aux passionnés d’abord. Reste que les 7 premiers morceaux sont ceux de l’album original!

Alors pourquoi ce disque mérite sa place dans toute bonne jazzothèque? D’abord parce qu’il s’intègre dans une année charnière. En 1959, tout change pour le Jazz. Et cet album participe à cette révolution. Coltrane a enregistré Kind of Blue avec Miles Davis, sa pensée se libère, se construit, et le label Atlantic lui permet de prendre le temps d’enregistrer ses morceaux, ce qui ne lui était pas possible jusqu’alors. Là, il peut tenter des choses, réessayer, les conditions sont optimales. Ensuite, parce que ce disque croule sous les standards, à commencer par Naima qui est peut-être la composition la plus belle de Coltrane. Douce, tendre, émouvante. Elle porte le nom de sa première femme. Un morceau personnel rempli d’émotions. Il y a aussi Countdown et Mr P.C. qui des années plus tard restent incroyablement modernes. C’est aussi ça Coltrane, l’artiste qui avec Miles Davis a fait basculer le Jazz dans une modernité jamais remise en question jusqu’alors. La marque des grands.

Morceau moins connu mais que j’aime énormément, Syeeda’s Song Flute, hommage à sa fille adoptive (il était le beau-père de Syeeda la fille de Naima), une très belle partition enjouée, rythmée, aux allures enfantines.

C’est un album qui mérite d’être possédé, choyé, respecté, et qui peut-être reste plus accessible que les suivants enregistrés par Coltrane.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Site Footer