16 octobre. Aujourd’hui comme un gosse

Je me suis couché tard. 1h15. Tout ça à cause d’un nouveau jeu vidéo. Pas que jouer aux jeux vidéo est pour les enfants, mais j’étais comme un môme.

Au début, tu joues Schwarzy dans Commando ou Stallone dans Rambo. Puis tu as Bruce Willis / John McClane. Et tu débloque Terminator, Indiana Jones, Néo, Snake Plissken, Judje Dredd et je suis comme un dingue car c’est toute mon enfance cinématographique, et puis soudain apparaît Ripley, et je me marre, et je suis trop content, puis je suis Blade, et je n’en peux plus tellement c’est génial, et je ne vois pas le temps passer et je ne pense qu’à y rejouer.

Texte rédigé dans le cadre de l’exercice de style de Raymond Queneau: 366 réels à prise rapide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *