Recette de quand j’étais petit et pauvre – Sardines et patates chaudes

A propos de mes recettes de quand j’étais petit et pauvre (Pour comprendre l’enjeu des articles de cette thématique)

Prologue

Quand on est petit et pauvre, il faut jouer des coudes pour s’en sortir dans ce monde capitaliste libéral. Je l’ai compris très vite. Quand mon père s’est barré de la maison, nous laissant seuls, ma mère, mes deux petits frères et moi-même, j’avais tout juste 7 ans. Je suis devenu le mâle alpha de la maison, même si mon bâtard de chien, Batardo, me disputait parfois la place. A sa décharge, sa mère était un chien-loup, il avait donc du sang de loup quelque part, et c’était naturel pour lui d’accéder au statut d’alpha.

C’est donc à moi qu’est revenu la responsabilité de faire tourner la baraque. Ma mère est tombée dans une profonde dépression après le départ de mon père. Elle était incapable d’aller travailler, incapable de se lever, n’avait aucune envie. Mes petits frères, de 4 et 5 ans passaient leur temps à se battre, peut-être prévoyaient-ils de contester ma domination à moyen terme.

A l’école, je prenais toujours un peu de temps pour élaborer les menus de la semaine. Ce n’était pas autant les menus qui m’embarrassaient, c’était comment trouver les ingrédients qui allaient avec.

J’aimais beaucoup réaliser ma recette de sardines et patates chaudes. Elle ne nécessitait quasi aucune préparation, c’était fort pratique. La difficulté principale résidait surtout dans l’appropriation des ingrédients.

D’abord, il faut comprendre que les sardines à l’huile, ça ne se pêche pas. J’ai bien essayé, pris une branche d’arbre assez solide (de l’acacia – j’ai enlevé les épines), un bout de ficelle à rôti, un hameçon fait avec du fil de fer, mais je n’ai jamais rien pêché, sinon une canette rouillée, ce qui m’a laissé penser que je pourrais éventuellement espérer mieux.

Après des heures d’attentes et les conseils avisés d’un monsieur qui passait par là, je me suis rendu au supermarché avec mes deux frères et je leur ai dit de se mettre à hurler et à pleurer et de dire qu’ils étaient perdus tandis que je profitais du brouhaha pour récupérer deux boîtes de sardines.

Une heure plus tard, je récupérais mes petits frères à la maison, gentiment ramenés par les gendarmes. Soucieux de voir mes parents, je leur ai assuré que ma mère était encore au supermarché et qu’elle devait commencer à sérieusement s’inquiéter.

La recette

Temps de préparation: de 20 à 40 minutes selon la taille des patates + 5 à 10 minutes dans votre assiette

Ingrédients:

  • Pommes de terre (variété amandine, mais c’est selon vos préférences à vrai dire)
  • Sardines à l’huile d’olive (en boîte)
  • Beurre
  • Sel
  • Poivre

Préparation:

Le principal atout de cette recette, c’est que vous n’avez pas grand chose à préparer. Chacun fait ce qu’il lui plaît dans son assiette. Fort d’une longue expérience, voici mes conseils:

Lavez les pommes de terre à l’eau, il n’est pas nécessaire de les peler, cela peut être directement fait dans l’assiette après cuisson. Peler une pomme de terre de cette façon réduit les pertes, la peau s’enlevant toute seule. Placez les pommes de terre dans une casserole et recouvrez les entièrement d’eau. Faites chauffer le tout. Le temps de cuisson dépend du type de pomme de terre utilisé et de sa taille. Pour les cuire plus vite, vous pouvez les couper en deux. Pour vérifier leur cuisson, planter un couteau dans la chaire. Si elle est tendre, vous pouvez les sortir.

Une fois les pommes de terre convenablement cuites, placez la casserole sur la table, vous pouvez garder l’eau pour les maintenir au chaud. Ouvrez la boîte de sardines.

Dans votre assiette, ouvrez vos sardines à l’aide d’un couteau. Faites une incision sur toute la longueur et enlevez l’arrête centrale et les oeufs (s’il y en a et si vous ne les aimez pas). Vous pouvez aussi racler un peu les écailles selon vos préférences.

Mettez une pointe de beurre sur vos sardines. A l’aide d’une fourchette, mélangez et écrasez sardines et beurre afin d’obtenir une purée. Mettez de côté.

Prenez les pommes de terre, épluchez-les et écrasez-les à l’aide de votre fourchette. Mettez du beurre et mélangez-le à vos pommes de terre jusqu’à obtenir la consistance qui vous convient (plus ou moins de beurre pour une consistance plus ou moins liquide).

Si vous avez utilisé du beurre salé, ne rajoutez pas de sel. Sinon, salez, puis poivrez.

Dégustez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *