Coca-Cola, mon drame américain… New York 2013

Je ne suis pas un homme excessif. Je pense que je suis quelqu’un de raisonnable, dans tous les sens du terme. Malgré cela, le seul petit excès que je me permets, c’est le Coca. J’aime ça.

Le Coca a un goût différent aux Etats-Unis

La première fois que je suis allé à New York, j’ai bien évidemment accompagné mon hamburger d’un verre de Coca-Cola.

Au début, j’ai cru qu’ils m’avaient donné un foutu Pepsi. Tant pis. Je l’ai bu et j’ai pris un Coca-Cola au repas d’après en spécifiant que je voulais du Coca, pas du Pepsi. Encore une fois, le goût était étrange…

Du coup j’ai commencé à me poser des questions et à râler sur Facebook (car à quoi sert Facebook sinon à se plaindre de sa petite existence?). C’est ainsi que j’ai appris, par l’intermédiaire de mon frère que le Coca-Cola n’avait pas le même goût en France qu’aux USA du fait que le sucre utilisé ne serait pas le même.

Après une enquête minutieuse sur Google, j’ai effectivement été confirmé dans cette idée. Aux Etats-Unis, ils utiliseraient un sirop dégueulasse fortement critiqué qui développerait l’obésité, tandis qu’en France, le sucre rajouté à la poudre serait plus naturel. Je dis cela avec des pincettes sans aucune certitude tellement Coca-Cola est prudent dans sa communication autour de l’élaboration de son produit.

Lors de mon second voyage à New York, à Noël 2013, j’ai demandé, dans l’avion qui m’amenait vers Big Apple, un Coca, le dernier avant une longue abstinence. Et la Lufthansa, pour ne pas la citer, a osé me servir un Coca dégueulasse des Etats-Unis…

Du coup, j’ai passé 10 jours à ne pas boire de Coca-Cola, me contentant de Sprite ou de Pepsi (dont les goûts sont un peu plus tolérables), voire même du jus d’orange (pas bon), du vin blanc français, et puis de l’eau au final, c’est plus sain. Et c’est intolérable! Moi qui rêve de vivre à New York, c’est quand même pas pour y boire du Coca dégueulasse!

Ma résolution pour 2014 est de convaincre Coca-Cola d’utiliser la recette française partout dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *